"Changez le climat dans votre assiette !" C'est le projet, l'injonction même, d'une exposition portée par François Pasteau, chef-propriétaire de l'Epi Dupin (Paris), Paule Masson, journaliste à l'Humanité, et Alain Fouray, photographe. Ils ont réuni autour d'eux trois autres chefs, Nadia Sammut (Auberge La Fenière*, Cadenet), Jacques Marcon (Régis & Jacques Marcon***, Saint-Bonnet-le-Froid) et David Royer (Les Orangeries, Lussac), pour explorer le monde végétal et les saisons, pour s'engager.

Lire

Mauro Colagreco a quitté son Argentine natale en 2000 pour venir apprendre son métier de cuisinier en France, à l'école hôtelière de La Rochelle. Il se forme ensuite chez Bernard Loiseau, à l'Arpège, au Plaza Athénée et au Grand Véfour. Un parcours semé d'étoiles, mené à vive allure par cet élève surdoué. Dès 2006, il s'installe à Menton et ouvre le Mirazur, posté sur les hauteurs dominant la Méditerranée. Là, sur un territoire qu'il ne connaît pas, ni par ses produits ni par son histoire ni par sa culture gastronomique, il invente une cuisine singulière. Inspiré par son enfance argentine, par la découverte des produits de France et d'Italie, par ses maîtres, il offre une expérience unique tout en équilibre et naturalité avant l'heure, qui commence par un pain de partage, comme chez sa grand-mère.

Lire

Il a le débit saccadé des esprits brillants et inquiets à la fois. La pensée précède la parole, les mots se bousculent au portillon. Il faut dire qu’Alexandre Gauthier est intarissable sur sa maison patrimoniale, “La Grenouillère“, posée tel un OVNI à la Madelaine-sous-Montreuil dans le Pas-de-Calais. Il y a investi beaucoup de temps, d’énergie, d’esprit, mais aussi d’argent pour redresser une affaire en difficulté. Quinze ans après y avoir rejoint Roland, son père, il en a fait l’un des restaurants les plus désirés par les mangeurs du monde entier, doublement étoilé au guide Michelin depuis février 2017 et membre de l'association Relais & Châteaux.

Lire

Faire partager sa passion et le plaisir à ses équipes, laisser chacun avoir « son mot à dire », Régis Marcon qui se définit comme « produit du maître » n’a pas oublié ceux qui lui ont donné l’envie d’embrasser ce métier. S’il est un des chefs qui incarnent le mieux les valeurs de transmission, il défend à la fois le partage du bonheur de cuisiner, le respect et la rigueur.

Lire

La question du pain au restaurant reste ouverte. S'il est presque toujours facturé de façon visible dans les pays du sud de l'Europe, notamment en Italie, il est gratuit en France. Cela a longtemps nuit à la qualité du pain servi. Aujourd'hui, les chefs ne jurent que par le bon sourcing des produits utilisés en cuisine, ils se doivent de faire le même effort pour le pain.

Lire

Je n’aime pas l’eau, pas la peine d’insister, jeune homme ! Je n'ai pas envie de jouer le rôle de la femme digne et irréprochable… J’assume pleinement mes vices. « Eau plate ou gazeuse ? », c'est pour moi la question qui tue.

Lire

Le Taittinger travaille depuis maintenant plus de 50 ans dans la défense, la promotion et le rayonnement de la gastronomie française. Le formidable engagement, discret et respectueux, d’une famille soudée autour de Pierre-Emmanuel Taittinger, président du champagne Taittinger, et de sa fille, Vitalie, infatigable ambassadrice de la maison. Les jurés et anciens lauréats nous présentent le prix en général et l'édition 2017 en particulier.

Lire

2016, the 50th Taittinger culinary award took place. Bruit de Table made a special documentary. Enjoy and share.

Lire

Matthieu, fondateur d'Hortense Spirits & Cocktails, s'est frotté au monde de la cuisine avant de s'intéresser à l'univers des liquides. Nicolas, père de la table d'hôtes Humus Botanical Gastronomy, s'est lui aussi plongé dans le macrocosme culinaire avant de pleinement se consacrer au règne végétal. Tous deux se sont rejoints il y a peu dans ce qui un jour fut une mercerie du quartier d'Ixelles, au cœur de Bruxelles.

Lire

La 3e édition de la Paris Cocktail Week se déroule du 21 au 28 janvier, dans 50 lieux de la Capitale, bars mais aussi restaurants. La rencontre entre cocktail et gastronomie s'est imposée comme une évidence pour Thierry Daniel et Eric Fossard, créateurs de l'événement à travers leur agence, Liquid Liquid. Ils y voient notamment l'occasion de faire sortir le cocktail des lieux spécialisés. Giovanni Passerini recevra par exemple son compatriote Agostino Perrone, basé à Londres et élu meilleur barman du monde, tandis que La Maison Plisson accueillera un brunch hybride. Côté artisans, Benjamin Darnaud taillera le bout de gras dans sa boucherie Viande & Chef avec Frédéric Le Bordays (L'Artisan) et Ismaël Drissi-Bakhkhat (Huîtres Saint-Honoré) offrira ses fruits de mer à la créativité de Khaled Derouiche (Le Derrière), au Andy Wahloo.

Lire