Alors que l’époque est aux classements, Bruit de Table affirme sa position résolument en dehors des modes. Aussi, plutôt que la liste des 15-22 ans qui comptent dans la gastronomie vegan urbaine d’aujourd’hui, nous avons choisi de plonger au cœur du système en vous offrant une enquête en exclusivité exclusive, dont nous sommes fiers d’être les premiers à vous livrer la primeur avant tous les autres, qui ne seront jamais les premiers du coup.

Lire

Christophe Pelé a le débit mitraillette des grands inquiets. Le chef du Clarence, récompensé de deux étoiles au Guide Michelin quelques mois seulement après l'ouverture, a pourtant de quoi être fier de son parcours. Il se dit d'ailleurs apaisé, dans un décor pensé par le Prince Robert de Luxembourg, qui tranche avec son ancien restaurant, La Bigarrade, "bistrot de quartier" lui aussi distingué en son temps par le Michelin (deux étoiles). Le Breton issu d'un milieu populaire, formé à l'école de Bruno Cirino et de Pierre Gagnaire, sait d'où il vient et où il va.

Lire

Sarah Sendra dirige le restaurant Itinéraires* depuis 9 ans maintenant, avec son mari Sylvain, chef de cuisine. Sa philosophie de la bonne conduite d’une maison est très précise. Pour elle, un restaurant, c’est un tout. Ce n’est pas seulement une cuisine, pas seulement une salle, c’est une équipe où chacun laisse exprimer sa personnalité pour donner vie au restaurant.

Lire

The question of bread in the restaurant remains open. While it is almost always invoiced visibly in the countries of southern Europe, especially in Italy, it is free in France. This has long damaged the quality of the bread served. Today, chefs swear by the good sourcing of products used in cooking, they must make the same effort for bread.

Lire

La question du pain au restaurant reste ouverte. S'il est presque toujours facturé de façon visible dans les pays du sud de l'Europe, notamment en Italie, il est gratuit en France. Cela a longtemps nuit à la qualité du pain servi. Aujourd'hui, les chefs ne jurent que par le bon sourcing des produits utilisés en cuisine, ils se doivent de faire le même effort pour le pain.

Lire

Les métiers de la salle ont le vent en poupe. Associations, blogs, trophées, chaines youtube, opérations séduction dans les lycées hôteliers, mises à l'honneur régulières dans les magazines pro. Il manque encore un Top Maître d'Hôtel à l'écran, mais ça ne devrait tarder. Valoriser le service, rénover les pratiques, en inventer de nouvelles, tout cela part d'une bonne intention : dépasser la logi(sti)que du simple portage d'assiette. Certaines habitudes que l'on voit s'installer partout depuis quelques temps me laissent cependant perplexe.

Lire

L'expérience client. Cette formule est au coeur de toutes les réflexions, dès qu'il s'agit de penser la relation entre commerçant et consommateur. Le restaurant n'échappe évidemment pas au phénomène, même si ce n'est pas pour lui une nouveauté. Depuis qu'il a été inventé, en France à la fin du XVIIIe siècle par des cuisiniers chassés des grandes maisons familiales où ils officiaient en privé, le restaurant n'a cessé de renouveler son cadre, son accueil, son service, sa cuisine.

Lire

Julien Dumas se reconnaît deux maîtres : Jean-François Piège et Jacques Maximin. Le chef étoilé du Lucas Carton a invité le second en novembre 2016 pour deux dîners à quatre mains. À 69 ans, le "Bonaparte de la cuisine" (entretien en tête à tête à retrouver ici) a accepté parce que c'était lui et personne d'autre, pour ses qualités de cuisinier travailleur, connaisseur de la tradition, respectueux des anciens et n'ayant pas brûlé les étapes.

Lire

Alexandre Bourdas vient de rouvrir son restaurant SaQuaNa** à Honfleur après neuf longs mois de travaux rendus nécessaires par la faute d’un défaut structurel. Une mésaventure dont il est sorti usé mais impatient de faire ce qu’il sait faire : la cuisine. Mais, au-delà du chef de cuisine, brillant élève de Michel Bras, dont les […]

Lire

Des mois qu’il y travaille. Des mois de réflexion, de marche avant, de marche arrière, de portes qui s’ouvrent, de fenêtres qui claquent. La vie d’un chef qui veut s’installer chez lui, quoi. Mathieu Moity en rêvait, oui mais pas tout de suite, pas trop vite, comme dirait Juliette Gréco. Iratze (fougère en basque) ouvrira […]

Lire