Tout a commencé par une idée étrange de Vitalie Taittinger : faire cuisiner deux chefs en s'inspirant de la musique improvisée par quatre musiciens. Ne restait plus qu'à trouver les chefs, Bruno Verjus et Georgiana Viou, le lieu, le restaurant Table nouvellement étoilé

Lire

C’est l’histoire d’un lieu exceptionnel, l’histoire d’une rencontre entre 3 talents, l’histoire d’un dîner à part… Ce soir-là, la Manufacture Kaviari, ouverte à quelques convives, faisait place à des produits d’exception, le caviar et les asperges, travaillés par Julien Dumas

Lire

Quand on choisit comme produit fétiche le manioc, plante vivace des climats tropicaux, il faut bien s’attendre de temps en temps à passer sous le fuego, le fogo, bref le feu. C’est le parcours de tout cuisinier que d'essuyer des hauts et des bas. Raphaël Rego a tracé un chemin d'exception, chez Robuchon, Taillevent et Rostang, sans s'éloigner de ses origines, de son "alma", de ses envies de très belles tables brésiliennes à Paris… Rien ne l’avait pour autant préparé à devoir survivre à seize longs, très longs mois de difficultés pour satisfaire un rêve qui en aurait consommé plus d’un !

Lire

Le lieu est atypique, la cuisine est à part, le service est différent. Le Clarence** est décidément un restaurant d'exception. Ceux qui le font nous racontent le service à table, leur vision de la vie en salle, et l'importance de la sommellerie dans cette belle maison de vins.

Lire

Pour sa 8e édition, le dîner L'Éphémère à l'initiative de l'association Croq L'espoir a choisi Nicolas Sale comme parrain. Cet événement exceptionnel qui rassemble plus de cent bénévoles a pour vocation de collecter des fonds pour aider à l'aménagement…

Lire

C'est l'histoire d'une prise de conscience. Sébastien, Noon pour ses copains, a compris que pour être heureux et s'épanouir, il fallait d'une part (re)venir à la nature pour ses vignes, et ensuite faire lui-même son vin. Là aussi en laissant faire.

Lire

Chef de cuisine du Clarence**, Giuliano Sperandio est un cuisinier discret. Fidèle de Christophe Pelé ils n'ont pas besoin de communiquer beaucoup pour se comprendre. C'est ensemble qu'ils ont gagné les deux étoiles, tout d'abord à la Bigarrade, puis au Clarence tout juste un an après l'ouverture. Tous deux créent librement et s'autorisent une cuisine de l'instant et de l'inspiration.

Lire

On peut à la fois être en tête d'un classement mondial et produire une pensée active, à la fois cumuler trois étoiles Michelin et aider à sauver la production de Pamigiano Reggiano, à la fois servir des plats éphémères et s'inscrire dans une tradition séculaire. Massimo Bottura nous en apporte la preuve dans un document rare à savourer avec bonheur.

Lire

Le 7 novembre 2008, Olivier Roellinger a rendu son tablier de chef et ses trois étoiles, pour partir vers d’autres aventures, tout en préservant son entreprise, les Maisons de Bricourt.

Lire

Mauro Colagreco a quitté son Argentine natale en 2000 pour venir apprendre son métier de cuisinier en France. Dès 2006, il s'installe à Menton et ouvre le Mirazur, posté sur les hauteurs dominant la Méditerranée. Là, sur un territoire qu'il ne connaît pas, ni par ses produits ni par son histoire ni par sa culture gastronomique, il invente une cuisine singulière…

Lire