Le Trophy Table Art a fait escale pour sa 2e édition en Guyane française. Bruit de Table y était et a rencontré les acteurs de ce bel événement qui veut réhabiliter…

Lire

Vous voulez comprendrez pourquoi, chez Régis et Jacques Marcon, les légumes ont un prénom ? À force de rencontrer des producteurs au marché de St Étienne, Jacques a noué des liens particuliers avec certains d'entre eux. Il nous les présente…

Lire

En digne représentant de cette belle famille des jeunes grands chefs fils et filles de grands chefs, Jacques est radical. Là où le père fait quelques concessions, le fils ne lâche rien ! Pour lui, les produits sont l'ancrage local mais aussi l'inspiration, la magie de ses plateaux et un exemple pour ses clients.

Lire

Énergique, généreuse, pleine d'abnégation. Elle transmet sa passion, la cuisine, à ceux qui lui apprennent plus qu'ils ne croient.

Lire

À l'heure où la demande en produits bio en distribution est trop forte pour être satisfaite, le constat est surprenant en restauration : très peu de chefs revendiquent une cuisine Bio

Lire

Sûr que le mot "spontané" a été inventé pour lui ! Un chef engagé, admirateur et défenseur du travail des agriculteurs qui l'entourent et qui "lui ouvrent le cœur". Christophe est connecté à la nature, à la forêt, à la montagne…

Lire

Lorsque celui qui a formé tant des grands chefs qui font la fierté de notre gastronomie nationale montre autant de simplicité, d'abnégation et d'humilité, on prend tous une leçon de vie.

Lire

Quand on choisit comme produit fétiche le manioc, plante vivace des climats tropicaux, il faut bien s’attendre de temps en temps à passer sous le fuego, le fogo, bref le feu. C’est le parcours de tout cuisinier que d'essuyer des hauts et des bas. Raphaël Rego a tracé un chemin d'exception, chez Robuchon, Taillevent et Rostang, sans s'éloigner de ses origines, de son "alma", de ses envies de très belles tables brésiliennes à Paris… Rien ne l’avait pour autant préparé à devoir survivre à seize longs, très longs mois de difficultés pour satisfaire un rêve qui en aurait consommé plus d’un !

Lire

Mauro Colagreco a quitté son Argentine natale en 2000 pour venir apprendre son métier de cuisinier en France. Dès 2006, il s'installe à Menton et ouvre le Mirazur, posté sur les hauteurs dominant la Méditerranée. Là, sur un territoire qu'il ne connaît pas, ni par ses produits ni par son histoire ni par sa culture gastronomique, il invente une cuisine singulière…

Lire

Faire partager sa passion et le plaisir à ses équipes, laisser chacun avoir « son mot à dire », Régis Marcon qui se définit comme « produit du maître » n’a pas oublié ceux qui lui ont donné l’envie d’embrasser ce métier. S’il est un des chefs qui incarnent le mieux les valeurs de transmission, il défend à la fois le partage du bonheur de cuisiner, le respect et la rigueur.

Lire