Matthieu, fondateur d'Hortense Spirits & Cocktails, s'est frotté au monde de la cuisine avant de s'intéresser à l'univers des liquides. Nicolas, père de la table d'hôtes Humus Botanical Gastronomy, s'est lui aussi plongé dans le macrocosme culinaire avant de pleinement se consacrer au règne végétal. Tous deux se sont rejoints il y a peu dans ce qui un jour fut une mercerie du quartier d'Ixelles, au cœur de Bruxelles.

Lire

Jacques Maximin est une légende. Ses pairs, parmi lesquels Alain Ducasse, lui vouent une admiration sans borne, se souviennent tous au moins d'une assiette dégustée un jour dans l'un des établissements qu'il a tenus (c'est le cas d'Alexandre Bourdas), au long d'une carrière riche en rebondissements. Homme libre, il a souvent claqué la porte, se privant sans doute d'une troisième étoile au Guide Michelin qui lui a longtemps été promise, sans jamais arriver.

Lire

Enfant du Plat Pays, Christophe Hardiquest réalise très jeune que le métier de cuisinier lui sera salvateur. Formé à l'école hôtelière de Namur, il se parfait chez les plus grands de la capitale belge, de Wynants à Mattagne en passant par Debuyst, avant de tenter une expérience outre-Atlantique. Personnage à fort caractère, mu par un grand besoin d'indépendance, il décide d'ouvrir son restaurant Bon Bon à Bruxelles avec trois fois rien en poche.

Lire

À 38 ans, Guillaume Gomez est chef des cuisines du Palais de l'Elysée où il est entré comme commis il y a 20 ans. En 2004, il fut le plus jeune Meilleur ouvrier de France cuisine de l'histoire, à l'âge de 25 ans. Une biographie sommaire qui ne suffit pas à résumer celui qui a inventé le hashtag #chefconnected. Depuis plus de 10 ans, avec une énergie et une impatience digne du lapin d'Alice au Pays des Merveilles, il met sa fonction, son aura, au service de multiples associations et causes. Cela lui a valu de recevoir, entre autres, le premier Prix du rayonnement gastronomique en 2012, et d'être nommé, en 2013, Ambassadeur pour la promotion et la reconnaissance des Indications Géographiques Protégées, l'un de ses grands combats avec celui de l'insertion des handicapés, notamment à travers l'Assiette Gourm'Hand (voir notre reportage).

Lire

La 3e édition de la Paris Cocktail Week se déroule du 21 au 28 janvier, dans 50 lieux de la Capitale, bars mais aussi restaurants. La rencontre entre cocktail et gastronomie s'est imposée comme une évidence pour Thierry Daniel et Eric Fossard, créateurs de l'événement à travers leur agence, Liquid Liquid. Ils y voient notamment l'occasion de faire sortir le cocktail des lieux spécialisés. Giovanni Passerini recevra par exemple son compatriote Agostino Perrone, basé à Londres et élu meilleur barman du monde, tandis que La Maison Plisson accueillera un brunch hybride. Côté artisans, Benjamin Darnaud taillera le bout de gras dans sa boucherie Viande & Chef avec Frédéric Le Bordays (L'Artisan) et Ismaël Drissi-Bakhkhat (Huîtres Saint-Honoré) offrira ses fruits de mer à la créativité de Khaled Derouiche (Le Derrière), au Andy Wahloo.

Lire

Attention, document exceptionnel ! Durant toute l'année 2016, Bruit de Table a suivi la 50e édition du Prix Culinaire International Le Taittinger. Au-delà de la victoire de Julien Richard, 1er sous-chef des cuisines de l’île des Embiez, avec son turbot à la Nantua, c'est l'âme de ce concours unique en son genre que nos caméras ont capté grâce aux témoignages de ses acteurs. Du premier lauréat, Michel Comby, à Amandine Chaignot, finaliste en 2011 et membre du jury, en passant par Michel Roth (vainqueur en 1985), Emmanuel Renaut, président du concours, ou Bernard Leprince (sacré en 1995), membre du jury, tous racontent la place très particulière qu'occupe Le Taittinger dans la défense, la promotion et le rayonnement de la gastronomie française. Ils disent aussi le formidable engagement, discret et respectueux, d'une famille soudée autour de Pierre-Emmanuel Taittinger, président du champagne Taittinger, et de sa fille, Vitalie, infatigable ambassadrice de la maison. Laissez-vous porter.

Lire

Le 9 février 2017, on saura si Le Meurice récupère la troisième étoile que le Guide Michelin lui a retiré en 2016, après le départ du chef Christophe Saintagne, désormais à la tête de son propre restaurant, Papillon (8 rue Meissonier, Paris 17e). C'est l'un des objectifs de Jocelyn Herland, nommé à sa place par Alain Ducasse, qui dirige la restauration de l'Hôtel Le Meurice, propriété du groupe Dorchester Collection, comme celle du Plaza Athénée. Les deux hommes se connaissent bien, Jocelyn Herland est entré dans le giron ducassien il y a près de 20 ans.

Lire

Gagner sa croûte pour pouvoir casser la croûte, voilà un projet de vie comme Bruit de Table les aime. Et qui dit croûte, dit pain. Selon Steven Kaplan, professeur à l'Université Cornell (New York), chargé de cours à Institut d'études politiques de Paris et à l'École normale supérieure, et historien du pain, la croûte est l'essence même du pain français. Elle est sa singularité depuis le pain de Gonesse du XVIIIe siècle jusqu'à nos jours, époque moderne qui voit les habitudes alimentaires changer et faire la part belle au "mou".

Lire

Alain Ducasse est à la fois omniprésent et rare. Omniprésent à travers un groupe international qui cumule les étoiles, entre restaurants gastronomiques, bistrots et brasseries, qui fédère les belles maisons au sein de la chaîne Châteaux & Hôtels Collection, qui s'intéresse aussi à la transmission, du savoir-faire avec une école, et du savoir avec une maison d'édition. Sans compter son implication dans le Collège Culinaire de France, dont il est co-fondateur, et dans la défense et illustration de la gastronomie française dans le monde, notamment par le biais de l'opération Goût de France/Good France. Mais il est aussi relativement rare…

Lire

Bruno Verjus a déjà eu mille vies. Originaire de Roanne, comme les familles Troisgros et Pralus, entre autres, il est tombé petit dans la marmite des bons produits, de la saisonnalité. Après le BAC, il a d'abord suivi des études de médecine avant de se retrouver à la tête d'une société prospère spécialisée dans les objets promotionnels. Initié au goût par Pierre Hermé, cet esthète de l'art et des chaussures, s'est ensuite adonné au plaisir de manger mais surtout d'aller à la rencontre des producteurs et des artisans, organisant même deux ventes aux enchères caritatives de produits comestibles chez Artcurial. Pionnier de la blogosphère, il racontait ses aventures en ligne, sur Food Intelligence, en commençant par cette formule reconnaissable entre toutes : connaissez-vous ? Après avoir été journaliste, auteur, homme de télé et de radio, Bruno Verjus a franchi le pas en 2013, ouvrant son restaurant au nom simple mais génial : Table. Du fourneau au micro, il reste le même, érudit et habité, précis et engagé.

Lire